Les règles de circulations pour les trottinettes en France

A la fois pratique et rapide pour rejoindre le boulot ou pour faire quelques emplettes, la trottinette électrique est de plus en plus présente dans les rues urbaines.

Toutefois, l’utilisation de celle-ci en France est soumise à des règles strictes que Meilleure-Note vous propose de découvrir à travers cet article.

Pourquoi l’utilisation d’une trottinette électrique est-elle réglementée ?

Classée parmi les EDPM ou Engins de Déplacement Personnels Motorisés, la trottinette électrique est désormais soumise à des réglementations au même titre que les vélos. Contrairement à la trottinette classique, sa vitesse peut aller à plus de 40 km/h, ce qui peut facilement entraîner des dommages si elle roule sur le trottoir.

homme qui fait de la trottinette électrique

D’où la chaussée sera sa principale zone de circulation afin de limiter les accidents avec les piétons, car même la planche à roulettes ne roule pas aussi vite que ça et peut très bien circuler sur le trottoir comme tous les autres engins se déplaçant à vitesse piétonne de 6 km/h.

Quelles sont les règles de circulation en France ?

Comme les vélos, les trottinettes électriques sont désormais soumises à des règles de circulation que tous les français doivent connaitre pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Tout d’abord, celles-ci doivent disposer d’un moteur électrique, et non thermique, et avoir une vitesse maximale de 25 km/h. L’utilisateur quant à lui doit être seul sur l’engin et avoir au moins douze ans.

Concernant les voies de circulation, ce type d’engin est amené à rouler sur les pistes cyclables s’il y en a. Sinon, il faut emprunter la chaussée et en aucun cas le trottoir sous peine d’une amende de 135 euros. Selon la localité et avec une autorisation, il est possible de rouler sur des voies rapides de 80 km/h.

Enfin, pour ce qui est de la sécurité, seul le port de gilet haute visibilité est encore obligatoire. Cependant, le casque est fortement conseillé pour mieux se protéger en cas d’accident. Sachez qu’il est aussi nécessaire d’avoir une assurance responsabilité civile qui prend en charge les dommages lorsqu’on utilise ce type de véhicule.

Qu’en est-il des trottinettes standards ?

Les trottinettes classique ou standard qui fonctionnent par l’impulsion de la jambe ne sont pas classées parmi les EDPM. Celles-ci sont assimilées à des piétons aux mêmes titres que les Hoverboards et les patins à roulettes.

De ce fait, elles peuvent emprunter les trottoirs à condition de ne pas rouler à plus 6 km/h. Les pistes cyclables et les chaussées sont bien évidemment interdites.