Les meilleurs accessoires pour faire du windsurf et apprendre comme un pro

L’utilisation de matériel adéquat vous permet de vous améliorer rapidement dans la pratique de la planche à voile. Si vous êtes débutant, vous équiper correctement vous donnera la possibilité d’apprendre dans les meilleures conditions. Faisons le point sur les équipements et les accessoires nécessaires afin de s’assurer une bonne performance et garantir sa sécurité.

Choisir sa planche à voile pour débutant

Globalement, 3 critères sont à prendre en compte pour faire le meilleur choix de planche de windsurf.

Le flotteur

On peut distinguer 5 disciplines de windsurf et il vous est possible de mieux choisir votre planche à voile en fonction de la discipline que vous pratiquez :

  • la vitesse qui consiste à surfer avec des vents forts
  • le freestyle
  • la vague ou le véliplanchiste qui consiste à réaliser de sauts sur de petites vagues
  • la longue distance
  • le slalom : une course sur un long trajet

des hommes qui sont dans leur windsurf

En tant que débutant, si vous ne cherchez pas forcément à faire du freestyle ou à participer à un slalom, il n’est pas utile de se tourner vers une planche très technique. Privilégiez un modèle long et large qui vous fera gagner en stabilité. Une planche jusqu’à 220 L sera amplement suffisante, de préférence dotée d’une dérive basculante et rétractable.

La compacité du flotteur

La compacité de votre flotteur dépendra quant à elle de vos préférences.

  • Le flotteur rigide est durable dans le temps et résistant, mais il est encombrant et ne peut être transporté sur une longue distance qu’en utilisant vos barres à toit.
  • Le flotteur gonflable est simple à stocker dans sa housse et à transporter même dans un sac à dos de voyage. Par contre, sa durée de vie est plus limitée.

un homme sportif qui est sur son windsurf

La taille de la planche

Pour gagner de l’équilibre, Meilleure-Note vous recommande une planche plutôt large. Un modèle sous-dimensionné peut vous renvoyer dans l’eau dès les premiers coups de vagues. Vous devez aussi comprendre que ce critère dépend grandement de votre gabarit. Vous aurez du mal à tenir sur une petite planche si vous faites plus de 190 cm et 90 kg. Plus le volume exprimé en Litre est important, plus la planche sera à même de vous procurer de la stabilité et du confort.

des planches windsurf à la plage

Les modèles tournant autour de 220 Litres affichent généralement une largeur d’environ 100 m. Ce sont les chiffres recommandés aux windsurfeurs débutants, du moins, tâchez de ne pas trop vous en éloigner.

Un vêtement d’eau

La combinaison est un équipement vital pour pratiquer le windsurf. Généralement conçue en néoprène, Mesh ou Jersey, elle laisse entrer une infime quantité d’eau. Cette dernière se réchauffe assez rapidement au contact du corps. Le Jersey est souple, confortable, résistant et il apporte de la chaleur. En revanche, il n’offre pas une protection suffisante face au vent. Le Mesh est moins résistant que le Jersey, mais il a un aspect caoutchouteux qui sert efficacement de coupe-vent.

La combinaison idéale sera composée des deux matériaux ou d’un mélange des deux. Au niveau des membres, il serait intéressant d’avoir une plus grande partie en Jersey. Vous profiterez d’une meilleure liberté de mouvement et d’une plus grande robustesse. Les panneaux quant à eux pourraient être composés majoritairement de Mesh pour les protéger au maximum des rafales glaciales.

un homme prépare son windsurf

Ces 3 paramètres sont à considérer au moment de l’achat de votre tenue :

  • son confort pour gagner en performance
  • sa souplesse pour bouger librement
  • son épaisseur : composé de 2 à 3 chiffres et noté en millimètre (plus elle est épaisse et plus elle protège les zones vitales du corps)

Le visage reste la seule partie du corps exposée au soleil. Pour la protéger, l’application d’une crème solaire est conseillée. Quant aux yeux, le port de lunettes adaptées est envisageable.

Quel type de voiles de windsurf choisir ?

Bien choisir votre voile vous permettra de mieux apprécier cette pratique passionnante. Sachez alors qu’il existe différents types de voiles :

La voile de vague

La voile de vague est très solide par rapport aux autres types de voiles. Elle est facile à manier de par la présence d’un panneau en monofilm qui est non tramé. Puis, elle est sans camber et vous procure une bonne vision. C’est le type de voile le plus adapté pour surfer dans les vagues ainsi qu’en bumb and jump. Sa taille va généralement de 2,5 m2 à 5,8 m2. Quant aux lattes, les voiles de vagues les plus répandues sont en 3,4 ou 5.

Les Freeride polyvalentes

Ce sont les modèles entre 4,5 m2 et 8,0 m2 particulièrement simples à gérer et à manier, même pour un débutant. Ce sont des voiles qui peuvent être dotées de 2 petits cambers ou ne pas en avoir du tout. Elles sont particulièrement légères, bien qu’elles ne procurent pas une grande vitesse, celle-ci reste raisonnable en termes de sensations. Les voiles de Freeride polyvalentes sont d’une aide précieuse pour la réalisation de jibe (une manœuvre qui consiste à changer d’armure tout en maintenant sa vitesse).

une voile de windsurf sur la mer

Les voiles écoles

Ce sont certainement les voiles les plus adaptées pour un débutant en windsurf qui se déclinent par leur incroyable légèreté et leur grande stabilité. Leurs lattes sont situées entre 3,4 et 5 maximum. Difficile également de ne pas évoquer leur long wish.

Les voiles de course

Ce sont des voiles de profil race dont la taille peut atteindre jusqu’à 12 m2. Elles sont équipées d’au moins 3 cambers. Plutôt simples à gérer, leur utilisation requiert néanmoins une bonne maîtrise des techniques du windsurf. Pour s’en servir, il est aussi essentiel de s’assurer que le mât et la voile soient bien compatibles.

Un mât, une rallonge et un pied de mât

Pour le choix du mât, il y a plusieurs éléments à considérer tout d’abord le type de mat. Vous avez le choix entre un RDM et un SDM. Le RDM est à privilégier pour gagner en maniabilité et en légèreté. Il convient davantage aux wavers ainsi qu’aux petits riders. En revanche, si vous recherchez de la stabilité et de la rigidité, tournez-vous vers un mât de windsurf SDM.

La longueur du mât est à choisir suivant la taille de voile que vous avez. Si cette dernière est de 6,0, sa longueur peut faire aux alentours de 445 cm. Dans ce cas, le mât doit être de 430 et doit être pourvue d’une rallonge de 15 cm. La tête de votre voile doit alors être réglable. Dans le cas contraire, il faudrait un mât 460.

La rallonge peut être en aluminium pour une plus grande résistance ou en carbone pour plus de légèreté. Elle peut être classique, avec pied de mât intégré ou avec étarquer intégré.

un homme tenait une voile avec une rallongé

Pour la courbure du mât, privilégiez le flex top si vous surfez généralement avec un vent fort. Le hard top est plus adapté pour les windsurfeurs qui pratiquent avec du vent léger. Pour ceux qui recherchent de la polyvalence, un mât qui s’adapte à toutes les conditions, optez pour le constant curve.

Vous avez 3 types de pieds de mat au choix :

  • le diabolo : le système le plus populaire, il est souple et permet des mouvements rapides
  • le tendon : il est plus rigide et offre plus de dynamisme à la planche
  • le cardan : plus flexible, il est également et le plus résistant

Un wishbone de planche à voile

Cette pièce est indispensable pour une discipline telle que le windsurf. Le wishbone est une barre rigide que l’on appelle également une bôme. Cet accessoire maintient le voile en tension.

Wishbone en carbone ou en alu

Le matériau de fabrication compte grandement dans le choix du wishbone. Vous avez donc les modèles en aluminium et ceux en carbone. Le wishbone en carbone est prisé des professionnels et des férus de cette pratique. Il est plus léger et plus résistant, mais aussi plus cher. Quant à l’aluminium, il est surtout apprécié pour son prix moins onéreux.

deux hommes étirent un wishbones pour windsurf

Vous devez aussi vous attendre à ce qu’il soit plus lourd et à ce qu’il offre moins de résistance. En revanche, son degré de rigidité et de résistance dépend grandement de la formule de composition utilisée sachant qu’il en existe beaucoup. Les alliages d’aluminium sont très variés et les meilleures marques sont généralement celles qui en proposent les meilleurs alliages.

La forme : classique ou c-curve

Les wishbones « goutte d’eau » qu’on qualifie simplement de « classique » placent les mains plus proches des voiles. Ce rapprochement est apprécié de certains pratiquants, leur offrant plus de maniabilité.

Les wishbones les plus répandus sont de nos jours ceux en forme de « C ». Leur courbure est progressive, ce qui procure un meilleur équilibre des forces.

La conception du tube

Pour les débutants, les wishbones double coques sont à privilégier. Ils sont moins chers, mais offrent une bonne élasticité. Le diamètre du tube est moins important également.

Pour les pratiquants ayant un niveau avancé préfèrent le minibloc ou wishbone monocoque dont la rigidité évolue avec le diamètre du tube.

Le tube en « V » est prisé pour son confort d’utilisation. Il permet une meilleure tenue du wishbone.

L’équipement de flottaison windsurf

Le port d’un équipement de flottabilité pour le windsurf est incontournable. Les utilisateurs ont le choix entre les modèles suivants :

  • le gilet pour les personnes sachant nager
  • la veste anti-impact pour protéger la poitrine, les côtes et le dos en cas de chocs violents

un homme et une femme avec un windsurf

Le gilet de flottabilité utilisé pour le windsurf n’est pas comparable à un gilet de sauvetage. Les fabricants utilisent des matériaux spécifiques comme le néoprène et le polyester pour assurer une flottaison optimale aux surfeurs. L’un offre une meilleure liberté de mouvement, l’autre procure un bien meilleur gainage.

Un casque

Le port d’un casque adapté est fortement conseillé lors de la pratique du windsurf pour éviter de prendre des risques inutiles. Il protège la tête en cas de chute de traumatisme crânien pouvant être très important. Le casque de windsurf est différent de par ses finitions spécifiques au niveau de la visière et des oreillettes. Il est composé de 3 parties : la coque extérieure, la coque intérieure et la sangle.

un homme souriant avec son casque

Le choix de la matière contribue à la longévité et à l’efficacité de cet équipement de windsurf. Les meilleures coques sont généralement en plastique ABS ou en polycarbonate. Quant à la structure intérieure, le matériau doit assurer une bonne absorption des chocs.

Pour un confort optimal, optez pour un casque bien aéré étant donné que le windsurf se pratique généralement lors des beaux jours.

Le harnais de windsurf culotte ou harnais ceinture ?

Un harnais culotte est doté de sangles sous-cutales qui permet une position plus confortable dans le cas de sessions de longues distances. Avec des voiles performantes, il est à privilégier pour le slalom et les compétitions.

une femme porte son harnais avec un windsurf

Le harnais ceinture qui permet plus de liberté de mouvement est plus adapté pour faire du freestyle ou pour surfer dans les vagues hautes. Il est à porter en association avec une voile moyennement puissante.

Voilà les équipements indispensables en windsurf et ceux dont vous devez absolument vous équiper pour pratiquer cette discipline en toute sécurité.

Dernière mise à jour Meilleure-Note.com le 28 septembre 2023